SHERBROOKE, Qc — Un sexagénaire d’origine française qui est notamment accusé d’agression sexuelle et de leurre informatique d’enfant restera derrière les barreaux.

Claude-Auguste Piant a comparu au palais de justice de Sherbrooke, jeudi, et il a renoncé à son enquête sur cautionnement.

L’homme de 61 ans sera de retour en cour le 26 septembre pour la communication de la preuve.

Le suspect a été arrêté dimanche matin, au lendemain de son arrivée au Canada.

Selon ce qu’a révélé le Service de police de Sherbrooke, depuis plus d’un an, M. Piant aurait communiqué au moyen d’un ordinateur avec une adolescente de 15 ans de Sherbrooke dans le but d’avoir des contacts sexuels avec elle.

La police affirme que le suspect a tout laissé derrière lui pour s’installer à Sherbrooke après avoir eu avec l’adolescente une centaine d’échanges d’images à caractère sexuel et de discussions. De France, il aurait loué un logement à Sherbrooke.

Claude-Auguste Piant a été trouvé par les parents de la présumée victime sur le terrain de leur résidence.

La police de Sherbrooke a profité dans ce dossier de la collaboration d’enquêteurs en cybercriminalité de la Sûreté du Québec et de policiers français.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus