Le plus grand bâtiment en bois du monde est désormais canadien. La structure de la résidence étudiante Brock Commons de l’Université de la Colombie-Britannique, à Vancouver, a été complétée cette semaine et présentée au public jeudi.

Il s’agit d’un immeuble d’une hauteur de 53 mètres, qui compte 18 étages. Il a été érigé en seulement 70 jours, à partir de sections préfabriquées.

C’est le premier bâtiment en bois du monde de plus de 14 étages. Le revêtement de la façade est composé à 70% de bois, mais les fondations sont tout de même en béton et des pièces d’acier ont aussi été utilisées.

«De plus grands édifices en bois offrent de nombreux bénéfices économiques et environnementaux. Les leçons que nous tireront de l’édifice Brock Commons aideront à transformer l’environnement de construction au Canada et ailleurs dans le monde», a déclaré en conférence de presse le directeur-général du Conseil binational de bois mou, Cees de Jager.

Le ministre canadien des Ressources naturelles, Jim Carr, était également présent au dévoilement, puisque le gouvernement fédéral a investi près de 2,3 M$ dans la construction de la résidence étudiante. Celle-ci a coûté plus de 51 M$, financé à près de 95% par l’Université de la Colombie-Britannique.

Selon l’université, l’immeuble permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre, puisque le bois permettra d’emmagasiner 2 432 tonnes métriques de CO2, l’équivalent des rejets annuels de CO2 de 500 voitures.

C’est le cabinet d’architectes vancouverois Acton Ostry qui a dessiné les plans de l’édifice en collaboration avec la firme d’ingénieurs Fast + Epp, le cabinet d’architectes autrichien Hermann Kaufmann et la compagnie britanno-colombienne Structurlam, qui a réalisé les parties préfabriquées.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus