Archives/TC Media

Contrairement à ce que souhaitait le propriétaire des restaurants Benny, Pierre Benny, les franchises de rôtisseries Benny & Co pourront conserver leur nom, a décidé la Cour supérieur dans un jugement rendu fin août.

En 2010, Pierre Benny, qui gère l’entreprise Les placements 1360 Inc., sous laquelle sont regroupé les restaurants Les Rôtisseries Benny inc., dépose une demande d’injonction contre son cousin Jean Benny, afin que ce dernier cesse d’utiliser le nom Benny & Co, nom que portent 39 restaurants.

Les deux cousins sont des petit-fils de William Benny, un éleveur de poulet de la région de Joliette. Après que le plus jeune des huit fils de William, Gilles (père de Jean), eut inventé un prototype de rôtissoire, la famille Benny se lance dans la restauration et ouvre des rôtisseries aux quatre coins du Québec. Chaque frère ouvre des restaurants dans des régions différentes, se partageant ainsi le «territoire». Plusieurs utilisaient le nom «Benny», mais les noms «Au Coq», «Le Coq rapide», «Au Coq rôti» ou «Ti Coq BBQ» étaient aussi utilisés.

Plusieurs de ses restaurants ont été légués aux enfants des frères Benny depuis. C’est le cas de ceux de la Rive-Sud de Montréal. Gérard (père de Pierre) possédait le deuxième restaurant de la famille, celui de Saint-Lambert et l’a légué à son fils.

En 2010, Pierre Benny – qui était propriétaire de trois rôtisseries sur la Rive-Sud avec sa compagnie Les placements 1360 Inc.– a vu des franchises Benny & Co. ouvrir dans sa région et a décidé d’intenter des procédures judiciaires contre son cousin.

Pour refuser la demande d’injonction, la juge Marie Gaudreau a fait valoir que Pierre Benny n’a pas pu expliquer pourquoi Les placements 1360 Inc. avaient attendu si longtemps pour demander l’arrêt d’utilisation du nom Benny & Co, dont le premier restaurant a ouvert en 2006. De plus, dans la décision, on voit que le demandeur n’a pas bien pu expliquer pourquoi il tolérait l’usage du nom Benny, ailleurs au Québec, par d’autres membres de sa famille.

La juge précise que l’appellation générique «Rôtisserie», suivi du nom de famille «Benny» n’a pas un caractère distinctif. «Un nom de famille ne peut guider vers une source unique puisqu’il est porté par plusieurs individus», est-il accordé à la défense dans le jugement.

Finalement, le Tribunal croit qu’il y assez de différence entre les services offerts par les deux concurrents pour qu’il n’y ait pas confusion, notamment car les Les Rôtisseries Benny inc sont des comptoirs de commande et de livraison, alors que les Benny & Co. offrent des places assises.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus