SAINTE-THÉRÈSE, Qc — Un homme d’affaires présumément associé au crime organisé a été assassiné par projectiles d’arme à feu en milieu de soirée, jeudi, à Saint-Thérèse, dans les Basses-Laurentides. Personne n’a été arrêté.

Le meurtre s’est produit vers 21h00 à l’extérieur de la résidence de la victime âgée d’une quarantaine d’années. Peu après, un véhicule a été trouvé incendié à Sainte-Adèle, à une soixantaine de kilomètres au nord de Saint-Thérèse.

Il est fréquent qu’après un attentat commis contre une personne associée au crime organisé, ses auteurs mettent le feu au véhicule qui a servi à leur fuite. On ignore toutefois si un lien peut être établi entre le meurtre de jeudi et la découverte de la voiture détruite par le feu.

En raison des liens présumés de la victime avec le crime organisé, les agents de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville ont transmis l’enquête à la Sûreté du Québec (SQ).

L’homme assassiné aurait figuré sur la liste des quelque 60 membres d’une organisation criminelle liée aux bandes de motards criminalisées et au crime organisé autochtone qui ont été arrêtés en mars dernier lors du déploiement de l’opération policière Mygale.

L’enquête policière prétendait que les individus avaient acheté du tabac aux États-Unis et l’avaient illégalement importé au Canada pour le vendre sur les territoires de Kahnawake, au Québec, et de Six Nations en Ontario.

Entre août 2014 et mars dernier, cette organisation aurait importé près de 2,1 millions de kilogrammes de tabac, ce qui a représenté, selon la Sûreté du Québec, une fraude de plus de 530 millions $ pour les deux paliers de gouvernement.

Il semble que la victime du meurtre de jeudi était en attente de subir son procès à propos de cette affaire.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus