SUMMERSIDE, Î.-P.-É. — Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a choisi l’hôpital Prince County à Summerside pour établir un centre de santé pour les femmes qui pourra effectuer des avortements.

Jusqu’à présent, les résidantes de la province désirant se faire avorter devaient quitter l’île pour subir l’intervention.

Le gouvernement libéral de l’Île-du-Prince-Édouard avait annoncé en mars qu’il ne s’opposerait pas à une contestation judiciaire présentée devant la Cour suprême provinciale par le groupe Abortion Access Now, qui soutenait que la province avait l’obligation de fournir un service d’avortement sécuritaire en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés.

Dans un communiqué, le gouvernement a indiqué que le nouveau centre offrirait des services spécialisés en santé reproductive et sexuelle aux Prince-Édouardiennes, incluant l’interruption volontaire de grossesse.

La province investira 5,35 millions $ dans l’agrandissement du centre de soins ambulatoires de l’hôpital, travaux qui comprendront la construction du nouveau centre.

L’Île-du-Prince-Édouard est la dernière province du pays à assurer l’accès à l’avortement sur son territoire 28 ans après que la Cour suprême du Canada eut invalidé les lois limitant l’interruption volontaire de grossesse en sol canadien.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus