OTTAWA — Une militante pour les droits des Autochtones est déçue de constater que le gouvernement fédéral continue de défendre son bilan relativement au soutien porté aux enfants des Premières Nations, malgré le fait qu’il n’a toujours pas obtempéré à une ordonnance exécutoire du Tribunal canadien des droits de la personne.

La ministre des Affaires autochtones, Carolyn Bennett, a indiqué que le gouvernement étudiait actuellement l’ordonnance de l’entité quasi judiciaire, livrée la semaine dernière. Elle a également déclaré que le Canada était déterminé à revoir le système de services à l’enfance dans les réserves.

La directrice de la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada, Cindy Blackstock, estime que la réponse du gouvernement omet d’admettre le tort causé par la discrimination du Canada envers les jeunes des réserves.

Elle ajoute que la Commission canadienne des droits de la personne, avec l’appui de son organisation et de l’Assemblée des Premières Nations, s’est adressée à la Cour fédérale à ce sujet la semaine dernière.

Mme Blackstock critique l’engagement du gouvernement de verser 71 millions $ cette année pour les services sociaux des enfants autochtones, estimant que les besoins s’élèvent plutôt autour de 200 millions $.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus