Texter au volant peut avoir des effets dévastateurs. C’est le message lancé par la Société de l’assurance automobile du Québec dans sa nouvelle campagne choc faisant appel au sens des responsabilités des conducteurs, mais aussi de leur entourage.

Le message percutant insiste sur la négligence des personnes qui textent au volant, sans avoir conscience de l’environnement qui les entoure et des graves conséquences possibles de leur inattention. Le message porteur de la campagne est: «Texter au volant, c’est se foutre des conséquences».

Même si ne pas texter au volant est d’abord la responsabilité du conducteur, les passagers ne doivent pas hésiter à lui signaler qu’il doit bannir ce comportement souligne la SAAQ.

« À ce titre, le passager peut offrir au conducteur d’être son “texteur désigné”, une solution simple et sécuritaire lui permettant d’avoir accès à ses messages en direct », précisé la présidente et chef de la direction de la Société, Nathalie Tremblay.

Les policiers du Québec mèneront une opération nationale concertée sur le cellulaire au volant du 26 septembre au 2 octobre.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus