Jacques Boissinot / La Presse Canadienne François Legault

Deux mises en demeure ont été envoyées mercredi matin au bureau du premier ministre Philippe Couillard par le député de la Coalition Avenir Québec (CAQ), Simon Jolin-Barrette. Elles visent Yan Plante, le directeur des enjeux spéciaux et des stratégies du premier ministre et Jean-Louis Dufresne, son directeur de cabinet.

Yan Plante est l’ancien conseiller politique du chef de la CAQ, François Legault. Il avait quitté la CAQ cet été, avant d’être engagé par le cabinet de Philippe Couillard le 15 août dernier. La CAQ affirme qu’elle «a pu constater que dans les jours précédents et suivants la réception de la lettre de démission de Yan Plante, le 27 juillet 2016, celui-ci a transféré à son adresse courriel personnelle, de façon volontaire et sans autorisation, des documents internes de nature hautement stratégique» et des documents confidentiels de nature financière.

Le parti de François Legault s’inquiète de la possible transmission des informations contenues dans ces documents et de l’utilisation qui pourrait en être faite par des membres du cabinet du premier ministre, dont Jean-Louis Dufresne fait partie.

«[L]e bureau de Philippe Couillard affirmait avoir fait des “vérifications” et s’était dit convaincu de l’intégrité de M. Plante, a déclaré Simon Jolin-Barrette dans un communiqué. Pourtant, tout nous indique qu’il a violé ses obligations de confidentialité et de loyauté envers la CAQ. Est-ce que ces documents sont dans les mains du Parti libéral? Nous voulons nous assurer qu’ils n’ont jamais été – et ne seront jamais – communiqués et partagés au cabinet du premier ministre Couillard, au Conseil exécutif, au Conseil des ministres, à d’autres cabinets politiques ou aux instances du Parti libéral du Québec».

M. Plante et M. Dufresne ont jusqu’à vendredi pour répondre aux mises en demeure.

Philippe Couillard a affirmé, mercredi matin, qu’il s’agit d’un «spectacle de diversion que M. Legault fait». «Pourquoi tant de gens quittent la CAQ, a demandé le premier ministre. Je vais lui répéter la réponse, c’est ce qu’on entend: parce qu’il n’y a pas de place à la CAQ pour les gens qui croient au Québec et au Canada».

 

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus