TORONTO — Les travailleurs syndiqués de General Motors ont accepté dimanche l’entente intervenue entre Unifor et le constructeur automobile.

Selon le syndicat, 64,7 pour cent des membres qui ont participé au vote ont voté pour cette entente intervenue le 20 septembre.

La nouvelle convention collective prévoit une augmentation salariale de 2 pour cent en 2016 et une autre de 2 pour cent en septembre 2019. L’entente comprend également une prime de signature de 6000 $ et d’autres bonis pouvant totaliser annuellement 2000 $ pour la majorité des travailleurs au cours des trois prochaines années.

Des améliorations seront aussi apportées au régime des avantages sociaux tandis que GM s’est engagé à investir 554 millions $ dans ses activités au Canada.

Le syndicat n’a pas révélé combien de membres avaient participé au vote. Unifor représente 4000 travailleurs à General Motors.

Selon le président d’Unifor, Jerry Dias, il s’agit de la meilleure entente obtenue par le syndicat avec un des géants de l’automobile au cours de la dernière décennie.

Le président de Genera Motors du Canada, Steve Carlisle, a publié un communiqué affirmant que l’entente allait permettre à l’entreprise de se retrouver «à l’avant-garde d’une industrie qui a vécu des transformations importantes».

L’entente prévoit aussi la conversion de 700 emplois temporaires en autant d’emploi à temps plein.

Le vote s’est déroulé dans trois villes ontariennes: Oshawa, St Catharines et Woodstock.

L’entente établira pour Unifor un modèle de négociation lorsque s’amorceront les prochaines négociations avec Fiat-Chrysler, lundi.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!