MONTRÉAL — À l’occasion de la semaine des droits des usagers du réseau de la santé, le Regroupement provincial des comités des usagers (RCPU) organise un atelier de «plainte minute» le 29 septembre au complexe Desjardins à Montréal.

L’objectif est de renseigner la population sur la façon de porter plainte à l’égard des services de santé ou des services sociaux et aussi de fournir des informations concernant la confidentialité et l’absence de représailles.

Les organisateurs qualifient l’événement de «speed dating» de la plainte.

Ainsi, un espace confidentiel sera aménagé pour que les personnes qui souhaitent amorcer une démarche de plainte puissent discuter avec des représentants des comités des usagers du réseau de la santé.

En entrevue à La Presse canadienne, le directeur du RCPU, Pierre Blain, a insisté sur l’importance de porter plainte de la bonne façon, pour améliorer la qualité du réseau de la santé.

Selon lui, l’un des problèmes les plus fréquents est que les gens portent plainte n’importe où et à n’importe qui.

«Il faut le faire de façon rationnelle. C’est certain que lorsqu’on est à l’urgence, et qu’on est avec un petit bébé qui pleure, ce n’est peut-être pas le bon moment de porter plainte, mais par la suite, quand on est capable de mieux articuler nos arguments, notre plainte va avoir un effet beaucoup plus grand», a-t-il dit.

Le Regroupement provincial des comités des usagers a pour mission de défendre les droits des usagers du réseau de la santé.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!