L’univers de la fraude à l’endroit des aînés a pris une nouvelle forme cette semaine dans la région du Haut-Saint-Laurent alors qu’une dame âgée de 70 ans a été forcée d’acheter des cartes iTunes pour payer une dette qui n’existait pas.

La résidante de Hinchinbrooke a répondu à un appel téléphonique logé par un présumé agent de recouvrement du ministère du Revenu, qui affirmait qu’elle devait une somme de 2500 dollars au gouvernement. Le fraudeur a exigé de la septuagénaire qu’elle règle la facture au moyen de cartes iTunes qu’elle devait se procurer. Le suspect prévoyait récupérer les cartes au domicile de la dame afin de les revendre sur le marché noir.

Ne se doutant pas qu’il s’agissait de manigances frauduleuses, la femme s’est d’abord rendue dans un commerce de Huntingdon où elle a acheté pour 2300 $ de cartes iTunes. Elle a poursuivi sa quête à Salaberry-de-Valleyfield en empruntant le chemin Larocque avec l’intention d’acquérir d’autres cartes iTunes au marché d’alimentation Métro Plus.

La vigilance d’une caissière a alors permis de déjouer le piège tendu par le fraudeur. L’employée du commerce a trouvé inhabituelle la demande de la dame et elle a communiqué avec les autorités policières qui ont informé la victime de l’existence d’un stratagème frauduleux.

Selon la Sûreté du Québec, ce type de menaces visant les aînés a proliféré au cours des récents mois. Les fraudeurs ont trouvé une façon d’usurper le numéro de téléphone du poste de police – en l’occurrence 450 829-2887 pour celui de la SQ de la MRC du Haut-Saint-Laurent – pour qu’il apparaisse sur l’afficheur de la personne qui reçoit l’appel.

La prudence est donc de mise pour ceux et celles qui sont interpellés par des lascars de cet acabit.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!