FREDERICTON — Le gouvernement du Nouveau-Brunswick rétablira l’immersion française en 1re année à compter de septembre 2017, dans le plus grand nombre d’écoles possible.

En annonçant l’initiative vendredi, le premier ministre Brian Gallant a dit croire que les Néo-Brunswickois veulent la meilleure éducation pour leurs enfants.

Le programme prévoit des initiatives pour régler les enjeux liés à la composition des salles de classe et à améliorer l’accès à l’immersion dans les régions rurales.

Un programme d’études basé sur les meilleures pratiques pour les jeunes apprenants dans l’enseignement d’une langue seconde est en cours d’élaboration. Des enseignants seront embauchés pour offrir le programme d’immersion précoce.

Le gouvernement travaillera avec les associations d’enseignants pour aborder des questions telles le déplacement d’enseignants et le soutien aux classes.

Le gouvernement promet aussi que l’accès des élèves aux possibilités d’apprentissage du français langue seconde sera amélioré à tous les niveaux scolaires.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!