Radio-Canada Paul St-Pierre-Plamondon, Jean-François Lisée, Alexandre Cloutier et Martine Ouellet

Tous quatre présents sur le plateau de Tout le monde en parle, dimanche, les candidats à la chefferie du PQ ont une fois de plus montré leurs divergences d’opinions.

Le passage d’Alexandre Cloutier, de Jean-François Lisée, de Martine Ouellet et de Paul St-Pierre Plamondon n’a pas été un débat à proprement parler puisque ceux-ci répondaient à des questions séparément. Cela n’a toutefois pas empêché quelques échanges musclés, notamment sur l’immigration et l’indépendance.

Alexandre Cloutier a accusé Jean-François Lisée de «toujours montrer le côté négatif» quand il s’agit d’immigration. «On doit travailler plus fort pour réussir l’immigration, disait alors le député de Rosemont. Des employeurs engagent des Tremblay, mais pas les gens avec des noms étranges.» Il a accusé ses collègues de tomber dans le panneau du patronat qui souhaite plus d’immigrants pour empêcher les salaires de monter.

Martine Ouellet a aussi attaqué M. Lisée, lui reprochant d’entretenir la peur après que celui-ci eut dit que le référendum était «un boulet». «Comment va-t-on faire avancer le PQ avec des campagnes de peur sur le référendum?» s’est-elle demandée.

Le député montréalais a contre-attaqué en arguant que mettre le référendum à l’avant-plan est ce qui avait coulé André Boisclair aux élections de 2007.

Paul St-Pierre Plamondon, de son côté, s’est voulu rassembleur en dénonçant les attaques personnelles, ce qui lui a valu les applaudissements du public. «On a notre part de responsabilité de faire un débat d’idées respectueux», a-t-il rappelé.

Toutefois, Guy A Lepage a tout de suite ressorti le sujet de l’appui qu’Adil Charkaoui aurait donné à Alexandre Cloutier. Ce dernier s’est désolé de voir cette anecdote occulter les vrais enjeux. «Je trouve ça malheureux de parler de lui et de lui faire de la publicité», a-t-il dit, alors que Jean-François Lisée a reconnu que cette attaque était «une erreur».

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!