GATINEAU, Qc — Le commissaire aux langues officielles demande au gouvernement fédéral de financer les initiatives touchant la petite enfance en milieu minoritaire dans son prochain plan pour les langues officielles.

Graham Fraser estime que le développement de la petite enfance est crucial pour la vitalité des communautés francophones.

Non seulement les services offerts en français aux jeunes enfants permettent de soutenir l’apprentissage de la langue, mais ils favorisent également le développement d’un sentiment d’appartenance à la communauté francophone, souligne-t-il.

Or, selon M. Graham, la qualité et l’accessibilité des services sont plombées par le manque de ressources, la pénurie de personnel et la fragmentation des services.

Dans son rapport intitulé «La petite enfance: vecteur de vitalité des communautés francophones en situation minoritaire», publié lundi, M. Fraser soutient que les communautés francophones ont besoin d’un financement «suffisant, stable et continu» pour les services offerts à la petite enfance.

«Des services accessibles et de qualité aident non seulement les parents francophones à transmettre leur langue à leurs enfants, mais ils favorisent leur transition vers l’école de langue française et le développement d’un sentiment d’appartenance à la communauté», mentionne-t-il.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus