OTTAWA — La naloxone en vaporisateur nasal, qui permet de prévenir les surdoses mortelles par opioïdes, sera disponible en vente libre à travers le pays, a annoncé lundi la ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott.

Vendue sous la marque Narcan, la naloxone peut renverser les effets d’une surdose aux substances opioïdes lorsqu’elle est administrée rapidement.

L’annonce de la ministre fait suite à la signature, en juillet, d’un arrêté d’urgence permettant d’importer des États-Unis les vaporisateurs nasaux. Pour l’heure, seule la médication sous forme injectable a été approuvée au Canada.

La naloxone en vaporisateur nasal est toutefois plus simple à administrer, souligne Santé Canada dans un communiqué, surtout lorsque des personnes qui ne sont pas des professionnels de la santé doivent intervenir.

Les fabricants du produit peuvent désormais prendre les mesures pour que celui-ci soit officiellement intégré au marché pharmaceutique canadien. En attendant, les vaporisateurs homologués aux États-Unis continueront d’arriver au Canada «pour éviter toute interruption d’approvisionnement», a précisé Santé Canada.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus