Archives TC Media

BOUCHERVILLE, Qc — De nombreuses arrestations et perquisitions ont été réalisées dans différentes régions du Québec, mercredi, en lien avec le vol et le recel de véhicules lourds et le trafic de stupéfiants.

L’opération a débuté vers 6 h dans les régions de la Montérégie, de Montréal, de Laval et dans Lanaudière. Elle a mobilisé plus de 200 policiers provenant de la Sûreté du Québec (SQ), de la Régie de police intermunicipale Richelieu–Saint-Laurent et de la Sûreté municipale de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Les policiers ont arrêté 19 suspects, âgés de 27 à 57 ans. Ils feront face à des accusations de vol, recel, complot, trafic de stupéfiants et possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic au palais de justice de Saint-Jean-sur-Richelieu.

En plus de ces arrestations, les policiers ont effectué 18 perquisitions. Plusieurs plants de cannabis, de l’équipement de production, 5000 $ en argent, des armes à feu et des coffres-forts ont été saisis.

Un commerce de recyclage de véhicules et de métaux appelé Métaux Saint-Jean, situé à Saint-Jean-sur-Richelieu, constituait le point central de l’enquête policière. Son propriétaire, Patrick Daraiche, aurait été la tête dirigeante du réseau et est considéré comme le suspect principal de cette affaire. Son frère Steve Daraiche aurait contrôlé le trafic des stupéfiants.

«On avait de l’information du public qui nous était acheminée depuis environ trois ans selon laquelle le commerce de M. Daraiche était la plaque tournante en matière de vol de cargaison et de recel de véhicules lourds», a mentionné le lieutenant Éric Stevens, de la Sûreté du Québec. La police a colligé ces informations et fait des liens entre différents dossiers de vol et recel.

Le commerce aurait financé les lieux de production de cannabis. Steve Daraiche aurait été responsable d’acheminer le cannabis aux distributeurs et revendeurs. «Principalement, le cannabis était acheminé à un revendeur de Saint-Amable, mais la drogue était redistribuée partout en Montérégie», a précisé le lieutenant Stevens.

Au cours de l’enquête, qui avait débuté en septembre 2013, les policiers avaient déjà procédé à 12 perquisitions et neuf arrestations. Ils avaient également saisi 65 kilos de cocaïne. Des perquisitions avaient aussi permis la saisie d’environ 500 plants de cannabis et d’une vingtaine de livres de cannabis en vrac. Une vingtaine de véhicules lourds volés et des pièces de véhicules rapportées volées avaient été saisis.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!