Sean Kilpatrick / La Presse Canadienne Bob Paulson

MONTRÉAL — La Gendarmerie royale du Canada serait sur le point d’annoncer une entente à l’amiable majeure concernant de multiples plaintes pour harcèlement sexuel dans ses rangs pour un montant total de plus de 10 millions $, a rapporté mercredi The Globe and Mail.

Des sources de hauts responsables fédéraux ont affirmé au journal que le commissaire de la GRC, Bob Paulson, espère que l’entente à l’amiable, de même qu’une déclaration publique, jeudi, aideront à «tourner la page» sur un chapitre sombre de l’histoire de la police fédérale.

La GRC tente depuis des années de lutter contre le harcèlement et l’intimidation, après avoir reçu de nombreuses plaintes. Il y a un peu plus de deux mois, elle a mis en place une nouvelle initiative pour éliminer l’inconduite sexuelle en milieu de travail, après la publication d’un rapport interne très critique sur la façon dont la GRC avait traité un cas «flagrant» survenu dans un collège de police.

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a aussi nommé l’ancienne vérificatrice générale Sheila Fraser pour conseiller la GRC sur les façons de modifier ses procédures de traitement des plaintes.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus