Collaboration spéciale Michel Pageau

Le grand ami des animaux Michel Pageau n’est plus. Le fondateur du Refuge Pageau est décédé mercredi le 5 octobre au centre hospitalier d’Amos.

On ignore pour le moment les circonstances de son décès, mais l’information a été confirmée mercredi en soirée par la famille. Celle-ci a demandé que l’on respecte son intimité dans ces moments plutôt difficiles. Elle devrait donner plus d’informations jeudi.

Un ardent défenseur de la faune régionale et de la nature, Michel Pageau a fondé le Refuge Pageau avec son épouse Louise il y a 30 ans à Amos. L’organisme accueille depuis ce temps des animaux blessés ou abandonnés de la forêt boréale, qu’il soigne pour les retourner dans la nature. Ceux qui ne peuvent être libérés demeurent au Refuge et l’aident à poursuivre sa mission d’éducation populaire auprès de la population.

Le charisme et la grande gentillesse de cet ancien trappeur a vite séduit des milliers de gens de partout dans la région, au Québec et même en France, où de nombreux reportages ont été diffusés à son sujet. En 2001, il était au cœur du film documentaire Il parle avec les loups (Productions Nova Media/ONF), réalisé par Carlos Ferrand. Il a aussi fait l’objet de nombreux livres et d’un spectacle de marionnettes.

Dès les années 1990, il est vite devenu l’une des figures emblématiques de l’Abitibi-Témiscamingue. Tourisme Abitibi-Témiscamingue a d’ailleurs fait du Refuge Pageau l’un de ses produits d’appel pendant de nombreuses années. Il reçoit des milliers de visiteurs chaque année.

À la semi-retraite depuis quelques années, le septuagénaire né en 1940 a cédé les rênes du Refuge Pageau à sa fille Nathalie et son gendre Félix Offroy, qui assurent depuis la pérennité de la mission de l’organisme. Il laisse dans le deuil sa famille, ses amis, toute la communauté régionale et les animaux de la forêt boréale abitibienne.

 

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!