TORONTO — L’économie du Québec croît à un rythme constant et elle devrait profiter de la demande provenant des États-Unis ainsi que de la confiance accrue des entreprises, selon un rapport publié jeudi par BMO Groupe financier.

Dans la province, le taux de croissance du PIB réel s’établira vraisemblablement à 1,4 pour cent cette année, après avoir atteint 1,1 pour cent en 2015.

C’est cependant la Colombie-Britannique qui mène le bal en matière de croissance économique. Le rapport de BMO prédit en effet une croissance de trois pour cent cette année pour cette province, plus de deux fois la croissance nationale de 1,2 pour cent.

L’Alberta voisine est cependant en récession, et son économie devrait perdre un autre 2,3 pour cent cette année, après un recul de 4 pour cent en 2015.

Le groupe explique que les difficultés du secteur énergétique dans cette province ont débordé vers d’autres secteurs de l’économie et que le taux de chômage se situe au-dessus de 8 pour cent pour la première fois depuis le début des années 1990.

Robert Kavcic, économiste principal chez BMO, croit cependant que l’économie retournera vers la croissance d’ici l’an prochain pour se situer tout près du 2 pour cent.

Terre-Neuve-et-Labrador verra également son économie reculer cette année — de 2 pour cent —, mais la Saskatchewan observera une légère croissance de 0,5 pour cent, après avoir connu un déclin, l’an dernier.

Le rapport indique que le Québec, l’Ontario et le Manitoba se situent tous au-dessus de la moyenne nationale, tandis que les provinces maritimes sont en dessous.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus