Adrian Wyld Carolyn Bennet

OTTAWA — Des millions de dollars destinés à des rénovations dans des écoles de réserves autochtones ont dû être investis ailleurs durant les trois dernières années de resserrement budgétaire, selon un document déposé au Parlement vendredi.

En tout, environ 143,2 millions $ ont été utilisés à d’autres fins par le ministère des Affaires autochtones, indique une réponse écrite à une question du député néo-démocrate Charlie Angus, qui est vice-président du Comité permanent des affaires autochtones et du Nord.

Selon le document, 115 établissements scolaires auraient besoin de rénovations immédiates dont les coûts sont estimés à 2 milliards $. De tels travaux doivent être effectués dans les cinq prochaines années, indique-t-on.

Le problème de financement en est un de longue date, a fait valoir M. Angus, et a pris une ampleur démesurée. Il estime que le gouvernement devrait bloquer les fonds alloués aux infrastructures d’éducation dans les communautés des Premières Nations afin qu’ils ne puissent pas être redistribués ailleurs.

La ministre des Affaires autochtones, Carolyn Bennett, a quant à elle défendu les efforts du gouvernement. Offrir le meilleur pour les enfants issus des Premières Nations commence par un financement adéquat en éducation, a-t-elle insisté.

Le gouvernement argue par ailleurs que le processus de rénovation des écoles n’est pas si simple et que les dépenses estimées sont souvent sujettes à changer.

Chaque projet doit être décliné en un plan d’investissement répondant aux critères d’éligibilité du financement fédéral. Des études de faisabilité et des processus de procuration doivent notamment précéder le début des travaux, a énuméré le gouvernement.

Selon le premier budget du gouvernement Trudeau, 2,6 milliards sont consacrés, sur cinq ans, aux écoles primaires et secondaires des réserves du pays. Le financement augmente significativement dans les dernières années du plan, alors que 801 millions $ sont prévus dans la dernière année du plan sur cinq ans, au-delà du présent mandat des libéraux au pouvoir.

Aussi dans National :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!