Archives Métro

GATINEAU, Qc — Le commandant des Forces d’opérations spéciales devra payer une amende de 2000 $ pour avoir tiré accidentellement un coup de feu en Irak, l’an dernier.

Un juge militaire a décrété la peine mardi, à Gatineau, après que le major-général Michael Rouleau eut plaidé coupable en cour martiale à une accusation de négligence.

L’incident reproché est survenu en décembre dernier dans le nord de l’Irak, où 170 militaires canadiens forment les forces kurdes dans le cadre de la lutte contre Daech (le groupe armé État islamique).

Le major-général Rouleau a raconté qu’il chargeait son arme pendant qu’il se préparait à se rendre sur la ligne de front lorsqu’un coup de feu a été tiré, selon un exposé des faits lu en cour martiale.

Personne n’a été blessé, mais il a été accusé de négligence préjudiciable au bon ordre et à la discipline. Le militaire n’a jamais contesté l’accusation.

Le juge, le lieutenant-colonel Louis-Vincent d’Auteuil, a estimé qu’une amende de 2000 $ envoyait un message suffisamment clair quant à la manipulation appropriée des armes et était conforme aux peines imposées dans des cas similaires.

Le major-général Rouleau n’est pas le premier officier de haut rang à être poursuivi en cour martiale pour un tel incident. Le brigadier-général Daniel Ménard avait été condamné à une amende de 3500 $ pour avoir tiré deux coups de feu à l’aérodrome de Kandahar, en Afghanistan, en 2010.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!