Vaughan Merchant Vaughan Merchant / La Presse Canadienne

SYDNEY, N.-É. — Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse a dit qu’il n’en croyait pas ses yeux lorsqu’il a constaté de visu les dommages causés par la puissante tempête qui a déferlé sur les provinces de l’Atlantique la fin de semaine dernière.

Stephen McNeil, qui était de passage à Sydney mercredi, a déclaré avoir été sidéré de voir des routes emportées par les eaux et des arbres déracinés.

M. McNeil, tout comme le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador Dwight Ball, ont sillonné les secteurs de leur province respective les plus durement touchés par les vestiges de l’ouragan Matthew.

Ces deux provinces font face à d’importants coûts et à une opération de nettoyage colossale. Des monteurs de ligne travaillaient toujours, mercredi, à rebrancher des milliers de clients aux réseaux d’électricité.

Le maire de la municipalité régionale de Cap-Breton, Cecil Clarke, a déclaré dans une entrevue qu’il s’agissait de la pire catastrophe causée par la pluie à avoir frappé sa communauté de toute sa vie.

Il a précisé que des dizaines de routes avaient été endommagées, des ponts emportés par les eaux, des parcs détruits et que l’eau s’était infiltrée dans de nombreuses maisons de Cap-Breton.

Trois centres d’accueil ont été déployés par la Croix-Rouge canadienne pour venir en aide aux sinistrés.

M. Clarke a précisé que la municipalité demanderait une aide financière gouvernementale pour faire face à la catastrophe.

Il a ajouté que plusieurs résidents de Cap-Breton n’avaient pas d’assurances et qu’ils attendaient avec impatience de savoir si le gouvernement provincial pourra leur venir en aide.

«Nous ne voulons pas de problèmes de moisissures. Nous allons procéder à une opération majeure de nettoyage pour sortir ce qu’il faut sortir des maisons le plus rapidement possible», a-t-il dit.

«Nous sommes conscients qu’il y a des gens sans ressources, et l’hiver est à nos portes.»

Quelque 20 000 clients sont toujours privés de courant en Nouvelle-Écosse. La majorité des foyers et entreprises devraient être rebranchés au réseau d’ici jeudi matin.

Note aux lecteurs: Ceci est une version corrigée. La version précédente comportait une erreur dans le nom du premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!