Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Ottawa accordera 55 M$ sur trois ans à l’amélioration de la sécurité ferroviaire, a annoncé mercredi le ministre des Transports, Marc Garneau.

Les projets admissibles au financement fédéral comprennent notamment la construction de passerelles pour piétons ainsi que l’installation de feux clignotants et de cloches dans des passages à niveau.

L’enveloppe est réservée à des projets concernant le réseau ferroviaire fédéral — dont la mise en chantier pourra d’ailleurs s’amorcer à compter de 2017.

De cette enveloppe, 52 millions $ sur trois ans seront consacrés à des projets de construction et au volet «infrastructure, technologie et recherche», qui se traduit notamment par du matériel de détection ainsi que des appareils d’enregistrement de données.

Un montant de 3,4 millions $ sur deux ans sera pour sa part consacré à la sensibilisation en matière de sécurité publique autour du réseau ferroviaire.

La somme totale annoncée mercredi provient des 143 millions $ alloués à la sécurité dans les transports lors du plus récent budget fédéral.

Les provinces, les municipalités, de même que les autorités locales pourront soumettre des demandes de financement. Le ministre Garneau invite également les citoyens, les membres des Premières Nations et les organismes à but non lucratif à réclamer des fonds.

Les demandeurs pourront faire parvenir leurs propositions à Ottawa par l’entremise du site web du ministère des Transports.

Après que 46 personnes eurent perdu la vie sur les voies ferrées canadiennes l’an dernier, le ministre Garneau affirme qu’il faut «en faire davantage pour rendre les croisements à niveau plus sécuritaires».

«Tous les travaux améliorant la sécurité dans un passage à niveau public — dont sa fermeture — seront admissibles au financement fédéral», a-t-il renchéri.

L’annonce du ministre Garneau survient quelques mois après l’entente entre Ottawa et les sociétés ferroviaires pour devancer le retrait des wagons-citernes DOT-111. À compter du 1er novembre, les wagons-citernes mis en cause dans la tragédie de Lac-Mégantic ne pourront plus transporter de pétrole brut sur les chemins de fer du pays.

Le ministre Garneau a soutenu, mercredi, que cette date butoir devrait être respectée.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus