HO HO / La Presse Canadienne

TORONTO — Le chanteur de Tragically Hip, Gord Downie, éprouve des problèmes de mémoire en raison de sa bataille contre un cancer du cerveau en phase terminale.

Le musicien a discuté de son état de santé avec le journaliste Peter Mansbridge dans une entrevue exclusive qui sera diffusée jeudi soir, à CBC.

Dans un extrait de l’entrevue, Gord Downie confie au journaliste qu’il «ne peut se souvenir de presque rien». Il admet également avoir dû écrire «Peter» sur sa main pour s’assurer de ne pas oublier le nom de celui qui allait l’interviewer et qu’il connaît depuis 25 ans.

Il affirme également qu’il lutte contre la maladie et qu’il espère «avoir plus de temps».

Lorsque Peter Mansbridge lui demande s’il a accepté son sort, il répond par l’affirmative.

Gord Downie a annoncé qu’il avait le cancer, plus tôt cette année. Au cours de l’été, il est monté sur scène avec Tragically Hip le temps d’une tournée de 15 spectacles qui s’est terminée par un concert diffusé en direct à la télévision et regardé par des millions de téléspectateurs.

Le chanteur lancera mardi «Secret Path», un nouvel album solo accompagné d’un roman illustré inspiré par la tragédie des pensionnats autochtones canadiens. Il doit également donner un spectacle au Centre national des arts d’Ottawa, mardi, et au Roy Thomson Hall de Toronto, le 21 octobre.

«Secret Path» racontera l’histoire d’un jeune Autochtone de 12 ans de l’Ontario, Chanie Wenjack, qui est mort en 1966 après s’être enfui d’un pensionnat autochtone.

Un film d’animation sur cette histoire — accompagné d’images de Gord Downie retraçant les pas de Chanie Wenjack avec sa famille — sera diffusé à CBC le 23 octobre.

L’entrevue avec Peter Mansbridge marque la première fois où Gord Downie discute publiquement de son état de santé.

Le musicien affirme que sa mémoire avait toujours été son point fort.

«Et maintenant, je ne peux me souvenir de presque rien. J’ai écrit « Peter » sur ma main. J’ai quelques trucs écrits sur mes mains. Et je vous le dis d’avance, parce que je pourrais vous appeler Doug.»

Aussi dans National :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!