Collaboration spéciale En plus d’avoir procédé à l’inauguration de la mine Renard (photo), qui devrait avoir atteint sa pleine capacité de production en mars 2017, Stornoway poursuit des activités d’exploration dans trois autres projets diamantifères, soit Adamantin à 100 km de Renard, Pikoo en Saskatchewan et Qilagugaq au Nunavut.

La première mine de diamants du Québec a officiellement atteint le stade de la production commerciale le 19 octobre.

À 350 km au nord de Chibougamau, Diamants Stornoway a procédé à l’inauguration de la mine Renard en compagnie de plusieurs invités, parmi lesquels le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand. Ce dernier a souligné que l’exploitation de cette 23e mine en opération dans la province allait bénéficier à l’ensemble des Québécois, alors que l’implication financière du gouvernement s’est traduite par l’obtention de 29 % des actions de la société.

La PDG de l’Association minière du Québec, Josée Méthot, a pour sa part souligné les engagements de Stornoway en matière de développement durable, parmi lesquels le recours au gaz naturel plutôt qu’au diesel pour le chauffage de la mine et des bâtiments. Cela se traduira par une réduction de 43 % des émissions de gaz à effet de serre.

De plus, la mine Renard présente un avantage de taille par rapport à ses concurrentes canadiennes en ceci qu’elle est la seule à être accessible par route pendant toute l’année.

Deux mois d’avance
L’inauguration survient non seulement après 15 ans de travaux d’exploration et de recherche de financement après la découverte initiale réalisée en 2001 par Ashton Mining Canada et Soquem, mais aussi avec deux mois d’avance sur l’échéancier initial, alors que la première vente de diamants québécois aura lieu le 14 novembre à Anvers en Belgique.

L’usine de Renard a commencé à traiter du minerai le 15 juillet dernier. À la fin du trimestre, le 30 septembre, 91 010 tonnes avaient été usinées, pour une production de 111 556 carats de diamants. Cela représente une teneur moyenne de 123 carats par tonne de minerai. De plus, 21 pierres dépassant les 10,8 carats ont été récupérées durant cette période.

La mine Renard dispose de réserves minérales évaluées à 22,3 millions de carats de diamants, contenus dans 33,4 millions de tonnes de minerai. Elle produira annuellement 1,8 million de carats de diamants pendant une durée de vie estimée à 14 ans. Cela correspond à environ 2 % de l’offre mondiale. Environ 450 personnes y travailleront pendant la période d’exploitation.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus