TC Media – Prisca Benoit

Toutes les portes d’accès aux résidences de l’Université Laval seront désormais verrouillées en tout temps, qu’il s’agisse d’un accès principal, secondaire ou d’un tunnel.

Alors que le nombre de plaintes déposées au Service de police de la Ville de Québec atteint la quinzaine en matière d’entrée par effraction, l’Université Laval a décidé de verrouiller tous les accès menant aux pavillons Agathe-Lacerte, Ernest-Lemieux, H.-Biermans-L.-Moraud et Alphonse-Marie-Parent. Les résidents des établissements ont reçu l’information jeudi en fin de journée.

«Nous sommes pleinement conscients des inconvénients à prévoir et des bouleversements [aux] habitudes de vie. Toutefois, ces mesures s’imposent, par respect pour les victimes et dans le souci de garantir un environnement sécuritaire à tous», a fait savoir la porte-parole de l’Université Laval, Andrée-Anne Stewart.

Ces nouvelles mesures entreront en vigueur le vendredi 21 octobre à 17h. Les nouvelles règles se veulent «à titre préventif et dans l’attente des conclusions de l’enquête en cours du Service de police de la Ville de Québec», poursuit Mme Stewart.

Un agent de sécurité sera pour sa part posté en permanence à l’entrée du pavillon Alphonse-Marie-Parent pour permettre aux non-résidents d’avoir accès aux différents services offerts dans ce pavillon.

«Afin de maintenir un milieu de vie stimulant, agréable et sécuritaire, l’Université Laval entreprendra très prochainement un dialogue avec ses résidentes et résidents, dans le but d’atteindre un équilibre entre sécurité et qualité de vie», ajoute la porte-parole de l’université. Des consultations seront tenues prochainement à ce sujet.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus