TC Media Le maire de Québec Régis Labeaume.

Les policiers de Québec ont agi dans les règles de l’art dans le dossier d’Alice Paquet, a commenté Régis Labeaume.

«Ce qu’on me confirme ce matin [vendredi], c’est que ça été fait, non seulement plus que dans les règles de l’art, c’est qu’on a beaucoup insisté pour avoir sa collaboration», a rapporté le maire de Québec, après avoir discuté avec la directrice générale adjointe du Service de police de la Ville de Québec.

Ce commentaire arrive après qu’Alice Paquet ait expliqué à l’émission 24/60 de Radio-Canada que ce sont des gens de son entourage qui l’ont dissuadé de porter plainte et non des policiers, contrairement à des informations qui avaient circulé précédemment.

La jeune femme a déclaré avoir été agressée sexuellement par un député libéral, qu’on identifie aujourd’hui comme étant Gerry Sklavounos, en marge du rassemblement en solidarité avec les victimes d’agression de l’Université Laval.

Le maire de Québec n’a pas voulu se prononcer davantage sur l’enquête qui est parallèlement en cours sur le campus, en disant vouloir laisser la police faire son travail.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus