Chantal Lévesque/Métro Paul St-Pierre Plamondon

MONTRÉAL — Paul St-Pierre Plamondon est devenu conseiller spécial du chef du Parti québécois, Jean-François Lisée. Sa mission sera de mener des consultations auprès de la population dans le but de renouveler cette formation politique.

Ce rôle est le «prolongement» de la décision prise par Paul St-Pierre Plamondon en quittant Le mouvement des orphelins politiques pour se joindre au Parti québécois, l’été dernier, a souligné Jean-François Lisée en annonçant la nomination de l’avocat de 39 ans, dimanche à Montréal.

L’ancien aspirant-chef du Parti québécois est vite devenu «une coqueluche» pendant la course à la direction de la formation politique, lui attirant 5000 nouveaux membres, a poursuivi M. Lisée. M. St-Pierre Plamondon a terminé au dernier rang lors du premier tour de scrutin, récoltant près de 7 pour cent des suffrages.

«On a fait le tour du Québec, on était souvent ensemble ou avec les autres candidats et des militants et des militantes me disaient, après l’avoir entendu une première fois: « M. Lisée, il faut absolument qu’il soit dans votre équipe! »», a dit le chef du Parti québécois.

Paul St-Pierre Plamondon ciblera dans ses consultations plus précisément des gens d’affaires, des professionnels, des membres des communautés culturelles et des citoyens de moins de 40 ans «pour voir avec eux comment ils perçoivent le parti, comment le parti peut changer et peut mieux s’adapter à leur réalité», a précisé M. Lisée.

L’avocat s’est réjoui de cette «marque de confiance» qui lui est accordée et qui est cohérente avec le «message d’ouverture et de rassemblement» prononcé par M. Lisée le soir où il a été couronné chef du Parti québécois.

«On est en mode solutions, donc on s’attend à des solutions, à des dialogues constructifs qui réactualisent le Parti québécois et qui le reconnectent avec des groupes qui ont été ou qui pourraient devenir péquistes dans le cadre d’un gouvernement honnête et compétent dont on va se doter dès 2018», a dit M. St-Pierre Plamondon.

Questionné à savoir s’il était bien placé pour représenter les moins de 40 ans, M. St-Pierre Plamondon a reconnu qu’il n’était «plus si jeune», mais qu’il avait pu, durant sa campagne, récolter l’appui de nombreux Québécois correspondant à cette tranche d’âge.

Au terme de consultations qui se tiendront un peu partout au Québec, M. St-Pierre Plamondon soumettra ses recommandations dans un rapport sur la relance du Parti québécois, en avril 2017.

Peu de détails ont été donnés sur la façon dont M. St-Pierre Plamondon recueillera ses informations. Le volet numérique sera mis de l’avant, a-t-il néanmoins relevé, ajoutant qu’il privilégierait aussi les rencontres en personne, formelles ou informelles. Le nouveau conseiller spécial entend notamment lancer une discussion sur la plateforme numérique Reddit, comme il l’avait fait quand il briguait la direction du Parti québécois.

«Pour moi c’est une étape importante sur le chemin des victoires, qui passe par une meilleure connexion du Parti québécois avec la réalité québécoise d’aujourd’hui, a souligné M. Lisée. Il y a une partie de perceptions qui fait écran. Il y a une partie de réalités, aussi, qu’il faut modifier.»

Les consultations débuteront le 1er novembre pour se conclure le 31 mars 2017.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus