Archives TC Media Françoise David députée de Gouin et chef de Québec solidaire et son collègue Amir Khadir, député de Mercier.

Le parti Québec solidaire souhaite que le gouvernement investisse dans les services publics l’entièreté du surplus de 1,8 G$ qu’il a dégagé dans la dernière année.

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, fera mardi une mise à jour économique dans laquelle il expliquera à quoi servira ce surplus.

«Les enfants dans les écoles ou les services de garde et les aînés dans les centres d’hébergement sont parmi ceux qui ont subi de plein fouet l’obsession de Carlos Leitao pour la création de surplus budgétaire, a indiqué le député de Mercier, Amir Khadir, par voie de communiqué. Ce sont ces gens parmi les plus vulnérables, qui ont contribué au soi-disant effort budgétaire, qui doivent maintenant bénéficier de ces mêmes surplus.  Il est temps de renverser la vapeur.» Il ajoute que son parti ne s’attend à «rien de moins que le réinvestissement complet des surplus budgétaires dans les services publics».

Pour M. Khadir, il est important de ne pas profiter de ce surplus pour baisser les impôts de plus fortunés. Il évoque l’abolition du dernier palier de la contribution qui ne bénéficierait qu’à «une petite catégorie de gens déjà très riches qui gagnent plus de 150 000$».

Carlos Leitao a annoncé lundi qu’un réinvestissement dans les services publics faisait partie des trois choses auxquelles serviraient le surplus avec des baisses d’impôts et le paiement de la dette. «C’est quoi les trois? Nous assurer que les services publics soient financés à l’intérieur de notre capacité de payer et convenablement. Deuxièmement, comme on l’a dit depuis le début, d’alléger le fardeau fiscal et troisièmement, c’est le contrôle de la dette», a-t-il déclaré.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus