VANCOUVER — Les chrétiens évangélistes de l’Université Trinity Western, en Colombie-Britannique, ont remporté une manche dans leur lutte devant les tribunaux pour obtenir la reconnaissance professionnelle de leur faculté de droit.

La Cour d’appel de la province s’est rangée mardi aux arguments de l’université, en qualifiant d’«abusive» la décision du Barreau de Colombie-Britannique, qui a refusé de reconnaître la faculté de droit. Ce rejet signifie que les finissants de Trinity Western ne pourraient pratiquer le droit dans cette province.

Le litige porte sur le «code de conduite» de l’université chrétienne évangéliste, qui interdit aux étudiants toute relation sexuelle hors les liens du mariage hétérosexuel.

Dans une décision unanime d’un comité de cinq juges, la Cour d’appel a estimé que dans cette affaire, l’impact sur la liberté de religion à Trinity Western serait beaucoup plus important que l’impact sur les droits des gais et lesbiennes. Ils ont estimé qu’en créant 60 places à Trinity, cela ferait plus de place ailleurs au pays pour les étudiants LGBTQ.

Dans un jugement écrit de 66 pages, la Cour d’appel estime que cette affaire démontre comment une majorité bien intentionnée peut, au nom de la tolérance et du libéralisme, imposer ses vues à une minorité en foulant du pied cette même tolérance.

Amy Robertson, porte-parole de l’université, a estimé que le jugement contribue à «protéger l’identité canadienne».

«Nous vivons dans un pays où le gouvernement n’a pas à nous imposer de croyances. Nous vivons dans un pays où la diversité est célébrée. Où la liberté est célébrée. C’est ça, le Canada.»

Cette décision de la Cour d’appel confirme un jugement de première instance rendu l’an dernier. Le Barreau de Colombie-Britannique a indiqué mardi qu’il étudierait soigneusement le jugement avant de décider de la suite des choses.

La Cour d’appel de Nouvelle-Écosse a elle aussi donné raison à Trinity Western, mais pas la Cour d’appel de l’Ontario — l’université vient de demander à la Cour suprême du Canada d’entendre l’appel de ce jugement.

Le Barreau du Québec a reconnu la faculté de droit de Trinity Western, comme cela s’est fait en Alberta, en Saskatchewan, au Nouveau-Brunswick et dans l’Île-du-Prince-Édouard. La Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada a elle aussi indiqué qu’elle reconnaîtrait les futurs finissants.

La faculté de droit de l’Université Trinity Western devait accueillir ses premiers étudiants en 2016, mais cette ouverture a été reportée à l’automne 2018.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus