GOOSE BAY, T.-N.-L. — Le journaliste Justin Brake, qui a dû comparaître devant un tribunal pour sa présence à une manifestation à Muskrat Falls, estime que l’injonction interdisant de tels rassemblements près du projet hydroélectrique ne devrait pas le concerner.

Justin Brake, du média en ligne «The Independent», avait suivi des manifestants entrés par effraction, le mois dernier, sur le site du chantier de plusieurs milliards de dollars de Nalcor Energy, à Terre-Neuve-et-Labrador.

M. Brake soutient qu’il y était en tant que journaliste, et non protestataire. Il avance que son dossier pourrait créer un dangereux précédent pour ses collègues qui couvrent de tels événements à travers le pays.

Il dit avoir fait valoir, à son premier passage devant la cour, mardi, qu’il ne devrait pas être accusé d’outrage au tribunal pour avoir refusé de se soumettre à l’ordonnance d’injonction émise par la Cour suprême de Terre-Neuve-et-Labrador, le 16 octobre.

Son avocat, Me Geoff Budde, a avisé la cour que sa défense s’appuiera sur le fait que Nalcor n’a pas signalé son statut de reporter, a-t-il indiqué par courriel.

Me Budde aurait également soulevé que toute audience subséquente serait «longue», puisque son plaidoyer s’appuiera sur les pratiques journalistiques et les mesures prévues par la Constitution pour protéger la liberté d’expression.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus