Archives Métro François Paradis, François Legault et Simon Jolin-Barrette de la CAQ

QUÉBEC — Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) François Legault a déclaré mercredi que les libéraux sont prêts à offrir des salaires extraordinaires aux caquistes qui passent dans leur camp.

M. Legault a minimisé la valeur du ralliement de deux ex-employés de la députée d’Arthabaska Sylvie Roy, décédée cet été après avoir claqué la porte du caucus caquiste.

Selon le chef caquiste, Éric Vachon, conseiller stratégique de Mme Roy, avant l’annonce de son ralliement aux libéraux, la semaine dernière, avait été congédié par son aile parlementaire en 2012.

L’adjointe de Mme Roy, Selma Chouaieb, est également passée dans le camp libéral en même temps que M. Vachon.

Le communiqué du Parti libéral du Québec (PLQ) annonçant leur ralliement au candidat Luc D’Astous ne précisait pas s’ils allaient également occuper des fonctions rémunérées.

Au cours des derniers mois, des employés de l’aile parlementaire caquiste ont été embauchés dans des cabinets libéraux.

Dans un point de presse, quelques heures avant le déclenchement attendu d’élections dans quatre circonscriptions, M. Legault a laissé entendre que les libéraux faisaient des offres généreuses aux transfuges.

«On a congédié Éric Vachon, nous autres, a-t-il dit. C’est difficile d’aller chercher l’appui de quelqu’un qu’on a congédié. Et puis, on peut faire beaucoup de choses avec l’argent.»

M. Legault n’a pas détaillé la valeur ni révélé à qui il faisait précisément référence avec sa déclaration.

«Les libéraux offrent des salaires extraordinaires à des gens de la CAQ, même actuellement, a-t-il dit. Donc il y en a qui peuvent être tentés.»

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus