TORONTO — Des opposants au programme d’éducation sexuelle ontarien briguent les suffrages dans deux élections partielles de la province sous la bannière d’un nouveau parti.

Le débat autour du nouveau programme provincial a donné naissance à une toute nouvelle formation politique, fondée par l’ancienne candidate indépendante de Scarborough Rouge-River, Queenie Yu.

Mme Yu porte maintenant les couleurs du parti «Stop the New Sex Ed Agenda» (Fin au nouveau programme d’éducation sexuelle) dans la circonscription de Niagara Ouest-Glanbrook. La seconde candidate, Elizabeth de Viel Castel, fait campagne dans Ottawa-Vanier.

Le programme d’éducation sexuelle suscite la controverse depuis sa mise en place l’automne dernier. Il a été un enjeu majeur de la partielle de Scarborough-Rouge River après que le chef des progressistes-conservateurs, Patrick Brown, eut fait volte-face sur la question.

Le parti avait envoyé une lettre s’engageant à abolir le cours s’il accédait au pouvoir — une promesse reniée par son chef quelques jours plus tard.

M. Brown a irrité ses partisans en donnant son appui au programme introduit par les libéraux de Kathleen Wynne. Tandis qu’ils l’accusent de museler le candidat conservateur dans Niagara Ouest-Glanbrook, le chef soutient que celui-ci, un étudiant de 19 ans qui a fait campagne sur une plateforme socialement conservatrice, partage dorénavant sa position.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus