MONTRÉAL — Le Réseau FADOQ, qui représente 475 000 aînés québécois, réclame un gel des tarifs d’électricité et un rabais pour les plus vulnérables.

Hydro-Québec souhaite augmenter de 1,6 % ses tarifs d’électricité pour l’ensemble de ses clients.

Le Réseau FADOQ estime que les conséquences d’une éventuelle hausse sont majeures pour plusieurs personnes âgées, provoquant notamment une baisse de la qualité de vie, une difficulté de se loger convenablement, et une augmentation du nombre de ménages qui peinent à payer leur facture d’électricité.

L’organisme presse la Régie de l’énergie de considérer dans sa décision à venir la notion de «pauvreté énergétique», qui affecte plusieurs aînés. La pauvreté énergétique survient quand un ménage consacre 10 % ou plus de son budget en dépenses énergétiques.

Le Réseau FADOQ rappelle qu’au Québec, 6,2 % des ménages sont sous le seuil de la pauvreté énergétique, et que près de la moitié des aînés québécois de 65 ans et plus vivent sous le seuil de la pauvreté.

L’organisme croit par ailleurs que la Régie de l’énergie devrait permettre l’octroi d’un rabais tarifaire à la clientèle aînée. Il rappelle qu’Hydro-Québec peut discriminer ses tarifs en fonction de certains types de clientèles, comme les clients industriels de grande puissance. Ainsi, elle pourrait aussi consentir un rabais aux plus vulnérables, basé sur le revenu des ménages.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus