Yves Provencher/Archives Métro Françoise David

MONTRÉAL — Québec solidaire estime que le directeur de la Sûreté du Québec devrait être nommé par l’Assemblée nationale et non par le gouvernement en place.

En entrevue à La Presse canadienne, la députée Françoise David a dit souhaiter que le chef de la police provinciale soit éventuellement nommé aux deux-tiers des voix des députés.

Selon elle, il faut mettre en place des mesures pour s’assurer «qu’on ne voit pas le développement d’une police politique» au Québec.

Mme David formulait ce commentaire dans la foulée des révélations sur la surveillance de journalistes par la Sûreté du Québec et le Service de police de la Ville de Montréal.

Elle trouve inconcevable que les corps policiers obtiennent «aussi facilement et rapidement» des mandats judiciaires pour espionner la presse.

Francoise David se réjouit par ailleurs que le gouvernement Couillard ait déclenché une enquête publique dans ce dossier.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus