MONTRÉAL — La médiatisation de l’élection américaine semble avoir incité de nombreux Québécois à miser sur l’issue du scrutin présidentiel, ce qui, pour Loto-Québec, en fait le pari non sportif le plus populaire, devant la cérémonie des Oscars de 2013.

Au terme de la journée de lundi, la société d’État avait reçu quelque 10 000 paris, ce qui lui a permis de générer des revenus de 246 000 $.

«Il y a vraiment eu un engouement au cours des derniers jours, a expliqué un porte-parole de Loto-Québec, Patrice Lavoie, au cours d’un entretien téléphonique. Il y a eu plus de 1300 paris au cours des deux derniers jours.»

Jusqu’à présent, 61,5 pour cent des joueurs ont misé sur une victoire de la candidate démocrate Hillary Clinton, contre 36,6 pour cent pour son adversaire républicain Donald Trump. Environ deux pour cent des parieurs ont opté pour d’autres candidats.

Loto-Québec offre une cote de 1,17 contre 1 pour les démocrates et une cote de 3,25 pour les républicains. À titre d’exemple, une victoire de M. Trump permettrait à un parieur d’empocher 325 $ pour une mise initiale de 100 $.

«Depuis les conventions des deux partis en juillet, les gens parient davantage sur les démocrates et optent pour des mises plus sûres avec le potentiel de gain moins élevé», a souligné M. Lavoie.

En 2013, Loto-Québec avait récolté des mises totalisant 57 900 $ dans le cadre de la 85e cérémonie des Oscars du cinéma.

L’élection présidentielle américaine se classe ainsi au deuxième rang des paris tous types confondus, derrière le plus récent match du Super Bowl remporté par les Broncos de Denver, qui avait généré des recettes de 408 000 $.

Depuis le début de l’année, Loto-Québec offre un pari consacré à l’issue de la campagne présidentielle américaine, emboîtant le pas à d’autres sociétés de loteries canadiennes, comme Loto Atlantique et la BCLC en Colombie-Britannique.

Loto Atlantique a indiqué que la course entre Mme Clinton et M. Trump a suscité un «intérêt sans précédent», sans toutefois divulguer le montant des mises reçues. Les mises ont été pratiquement égales, avec 49,5 pour cent pour la candidate démocrate contre 48,4 pour cent pour son rival républicain. Toutefois, au cours des derniers jours, davantage de personnes ont misé sur une victoire de la démocrate.

En Colombie-Britannique, des paris totalisant près de 800 000 $ ont été récoltés concernant la politique américaine, dont 590 000 $ entourant l’issue du scrutin présidentiel. Près de 53 pour cent des parieurs ont misé près de 209 000 $ sur M. Trump. En contrepartie, 36 pour cent des joueurs ont misé 374 000 $ sur une victoire de Mme Clinton.

Même si Loto-Québec a constaté un certain engouement des Québécois à l’égard de la politique américaine, les revenus découlant des paris sportifs et non sportifs ne représentent que 3,8 pour cent des recettes totales du secteur des loteries, estimées à 1,8 milliard $.

De plus, il n’est pas question de proposer des paris concernant la politique fédérale, provinciale ou municipale, a affirmé M. Lavoie.

«Nous observons la politique américaine, mais les Québécois ne votent pas, affirme-t-il. Il serait plus délicat d’attribuer des cotes à des candidats d’ici qui se présentent aux élections.»

Les paris entourant l’élection américaine s’inscrivent dans une initiative visant à offrir un «produit différent» aux clients de Loto-Québec, a indiqué son porte-parole.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus