www.ceic.gouv.qc.ca Tony Accurso, accompagné de Normand Trudel et de Jean-Marc Robitaille.

Le maire de Terrebonne, Jean-Marc Robitaille, s’est retiré de ses fonctions mardi, invoquant des raisons de santé.

Celui qui était en poste depuis près de 20 ans a indiqué que son départ était immédiat. Il a par ailleurs demandé de s’assurer que son poste puisse être pourvu le plus tôt possible.

M. Robitaille a déjà avoué dans le passé avoir séjourné à deux reprises sur le bateau de l’entrepreneur Tony Accurso, après l’avoir nié une première fois devant des enquêteurs.

En juillet dernier, l’Unité permanente anticorruption a mené une dizaine de perquisitions à Terrebonne, notamment à la résidence de M. Robitaille et à l’hôtel de ville, relativement à l’octroi de contrats publics.

Quatre autres résidences privées et quatre lieux d’affaires avaient aussi reçu la visite d’une centaine d’enquêteurs de l’UPAC.

La Ville de Terrebonne avait été contrainte de fermer certains services et bureaux. Aucune arrestation n’avait eu lieu.

Un mois après cette série de perquisitions, M. Robitaille annonçait qu’il prenait un congé de maladie.

Cette décision du maire survenait à quelques heures de la tenue de la première séance publique du conseil municipal depuis le passage de l’UPAC. Le maire suppléant Clermont Lévesque avait alors remplacé M. Robitaille.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus