Josie Desmarais/Archives Métro La grève de LANEQ a débuté en octobre.

MONTRÉAL — Le Barreau du Québec dit être vivement préoccupé par les répercussions occasionnées par le conflit de travail opposant le gouvernement aux avocats et notaires juristes de l’État.

Le 24 octobre dernier, ce conflit a dégénéré en grève générale illimitée.

La bâtonnière du Québec, Claudia Prémont, explique que l’administration de la justice, qui est déjà affligée de délais qui minent la confiance du public, subit les effets de ce conflit. La perception que l’évolution des dossiers est compromise nuit à l’image d’une justice efficace, selon Mme Prémont.

Dans une lettre transmise à la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, et à Jean Denis, président de Les Avocats et notaires de l’État québécois (LANEQ), la bâtonnière les exhorte à utiliser tous les moyens à leur disposition pour relancer les négociations et rapidement mettre un terme au conflit de travail.

Elle craint que les conséquences de la grève, tant dans le public qu’au sein de l’appareil étatique, soient ressenties pendant longtemps.

Jean Denis devrait être présent à l’Assemblée nationale jeudi.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!