WINNIPEG — Le bébé trouvé dans un état critique dans une résidence de Winnipeg, le mois dernier, avait ingéré du carfentanil, rapportent les autorités, jeudi.

La poudre trouvée sur les lieux avait d’abord été identifiée comme du fentanyl, mais des tests ont révélé qu’il s’agissait d’un opioïde encore plus puissant. Une petite dose de cette drogue synthétique peut s’avérer mortelle.

L’état du garçon d’à peine neuf mois se serait amélioré.

Le sergent Jason Michalyshen a dit ignorer la manière exacte dont le bambin a ingéré cette substance, soulignant néanmoins que les jeunes enfants sont de nature curieuse.

Ses parents ont été accusés d’avoir causé des lésions corporelles par négligence criminelle, de trafic de drogue et de manquement à l’obligation de fournir les choses nécessaires à l’existence.

Le sergent Michalyshen estime que cet incident représente une occasion pour Winnipeg de prendre conscience du danger posé par le carfentanil.

Les policiers locaux en ont fait la découverte au mois de septembre, en trouvant 1477 doses dans une chambre d’hôtel.

Cette saisie, qui a mené à l’arrestation d’un homme de 37 ans, est survenue dans la foulée d’opérations similaires en Colombie-Britannique et en Alberta. En août dernier, les agents des services frontaliers ont confisqué un kilogramme de carfentanil, soit 50 millions de doses.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus