MONTRÉAL — Le décès du chanteur Leonard Cohen à l’âge de 82 ans a plongé le Canada entier dans le deuil.

L’annonce de sa mort, tard jeudi, a fait fuser les condoléances de partout sur Twitter.

Le premier ministre québécois, Philippe Couillard, y a exprimé sa sympathie aux proches du défunt poète, natif de Montréal.

«La musique de Leonard Cohen était comme nulle autre, mais a pourtant transcendé les générations. Le Canada et le monde pleurent son départ», peut-on lire sur le compte du premier ministre canadien, Justin Trudeau.

La ministre fédérale du Patrimoine, Mélanie Joly, a quant à elle souligné qu’«un génie musical» nous a quittés.

«J’apprends le décès de Leonard Cohen, un monument de la culture québécoise qui nous laisse une œuvre faite de lumière, d’ombre et de poésie», a pour sa part écrit le ministre québécois de la Culture, Luc Fortin.

De son côté, le chef péquiste, Jean-François Lisée, l’a érigé au rang de «plus grand parolier au monde».

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a réagi à son tour à la triste nouvelle en partageant des enregistrements de prestations de l’auteur-compositeur-interprète.

Le chroniqueur Stéphane Laporte a lui aussi publié sur le réseau social, avançant que le poète natif de Montréal était «la voix de l’âme».

La chanteuse québécoise Ariane Moffatt a constaté que «même les immortels finissent par lever les pattes».

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!