MONTRÉAL — Le décès du chanteur Leonard Cohen à l’âge de 82 ans a plongé le Canada entier dans le deuil.

L’annonce de sa mort, tard jeudi, a fait fuser les condoléances de partout sur Twitter.

Le premier ministre québécois, Philippe Couillard, y a exprimé sa sympathie aux proches du défunt poète, natif de Montréal.

«La musique de Leonard Cohen était comme nulle autre, mais a pourtant transcendé les générations. Le Canada et le monde pleurent son départ», peut-on lire sur le compte du premier ministre canadien, Justin Trudeau.

La ministre fédérale du Patrimoine, Mélanie Joly, a quant à elle souligné qu’«un génie musical» nous a quittés.

«J’apprends le décès de Leonard Cohen, un monument de la culture québécoise qui nous laisse une œuvre faite de lumière, d’ombre et de poésie», a pour sa part écrit le ministre québécois de la Culture, Luc Fortin.

De son côté, le chef péquiste, Jean-François Lisée, l’a érigé au rang de «plus grand parolier au monde».

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a réagi à son tour à la triste nouvelle en partageant des enregistrements de prestations de l’auteur-compositeur-interprète.

Le chroniqueur Stéphane Laporte a lui aussi publié sur le réseau social, avançant que le poète natif de Montréal était «la voix de l’âme».

La chanteuse québécoise Ariane Moffatt a constaté que «même les immortels finissent par lever les pattes».

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus