Adrian Wyld Adrian Wyld / La Presse Canadienne

OTTAWA — Plusieurs milliers de personnes ont bravé le froid et le vent pour rendre hommage à ceux qui se sont sacrifiés pour défendre le pays et son art de vivre, vendredi.

Plusieurs activités se sont déroulées dans l’ensemble du pays pour souligner le jour du Souvenir.

La cérémonie nationale a eu lieu au Monument commémoratif de guerre du Canada, à Ottawa, en présence du gouverneur général David Johnston et du premier ministre Justin Trudeau.

Plusieurs milliers de vétérans, de membres des Forces armées et de citoyens se sont rassemblés en silence, fouettés par des rafales alors que le temps tournait au froid.

Dans le périmètre de sécurité se trouvaient des vétérans de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée, dont les rangs s’amenuisent d’année en année.

Le défilé annuel devant le Monument a plutôt été conduit par des anciens militaires ayant pris part à des missions de maintien de la paix. La grisaille du ciel, qui s’est couvert tout au long de la cérémonie, accusait un contraste avec le bleu de leurs bérets.

Colleen Fitzpatrick, de Colombie-Britannique, a été désignée comme mère de la Croix d’argent cette année.

Celle qui a perdu un fils lors du conflit en Afghanistan a déposé une couronne devant le Monument commémoratif au nom de toutes les mères dont l’enfant est mort en service.

Son fils, le caporal Darren Fitzpatrick, est mort après avoir marché sur un dispositif explosif le 6 mars 2010.

Le premier ministre Justin Trudeau a également déposé une couronne, joint par plusieurs dignitaires, dont le gouverneur général.

David Johnston était vêtu d’un uniforme militaire pour l’occasion, en tant que commandant en chef du pays. Sa femme, Sharon Johnston, a elle aussi arboré un uniforme à titre de capitaine honoraire de vaisseau.

Le silence régnait sur la foule lorsqu’a sonné l’horloge de la Tour de la Paix , à 11 h 00, et qu’ont claironné les notes du «Last Post» — la mélodie d’usage pour commémorer les soldats disparus.

Des coups de canon ont été tirés pour rendre hommage à toutes les générations de Canadiens morts aux combats. Après le départ des dignitaires, plusieurs personnes ont déposé des coquelicots sur la tombe du Soldat inconnu.

Un débris de construction provenant d’une palissade adjacente au Monument, porté par les forts vents, a frappé une femme dans la foule. Elle a apparemment été blessée à l’épaule.

Le Monument a récemment été remis à neuf. Les travaux ont permis de remplacer la dalle de béton qui se trouve sous la structure et d’en nettoyer les statues de bronze.

Composé de 500 tonnes de granite et de 32 tonnes de bronze, le Monument s’élève à 21 mètres de hauteur, à un jet de pierre de la colline du Parlement. Il a été érigé en 1939 en mémoire des défunts de la Première Guerre mondiale, quelques mois seulement avant le début de la Seconde Guerre.

Des cérémonies sont organisées dans plusieurs villes du pays pour souligner le jour du Souvenir, qui est aussi observé en Europe et dans les pays du Commonwealth afin de commémorer les sacrifices de la Première Guerre mondiale et de d’autres guerres. Cette journée rappelle la signature de l’Armistice, mettant fin à la Grande Guerre, le 11 novembre 1918.

À Québec, une cérémonie s’est déroulée à la Croix du sacrifice, près de l’Assemblée nationale du Québec. «Nous sommes unis pour leur dire merci pour hier, aujourd’hui et pour demain», a transmis par Twitter le premier ministre Philippe Couillard.

À Montréal, le rassemblement principal a eu lieu à la Place du Canada. Une dizaine de vétérans ont aussi été honorés lors de la 19e cérémonie du jour du Souvenir organisé par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal. Celle-ci s’est déroulée au cénotaphe militaire du cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus