April Bencze April Bencze / La Presse Canadienne

BELLA BELLA, C.-B. — Le gouvernement fédéral dit ne pas pouvoir commenter les possibles conséquences environnementales du naufrage d’un remorqueur rempli de mazout au large de la Colombie-Britannique, même si les opérations de renflouage du navire ont pris du retard.

Le navire Nathan E. Stewart s’est échoué et coulé dans le détroit de Seaforth, à environ 28 kilomètres de Bella Bella, le mois dernier.

Plus tôt cette semaine, la Première Nation Heiktsuk avait accusé des ministères fédéraux de garder secrètes certaines analyses de données formulées à la suite de la collecte d’échantillons sur les lieux du naufrage. Ces données pourraient donner des renseignements sur l’état environnemental des lieux et la santé de la population de la communauté.

Le ministère fédéral de l’Environnement a publié un communiqué samedi pour annoncer que les preuves ne seront pas partagées avec les équipes locales d’intervention pendant la tenue d’une enquête. Il a ajouté qu’il publiera les informations seulement si la santé et la sécurité de la population étaient en sérieux danger.

Selon le rapport d’incident, les opérations de renflouage du navire, prévues samedi, ont pris du retard en raison des travaux de reconfiguration de la barge devant transporter le navire.

Environnement Canada a lancé une alerte à la tempête, prévoyant des vent fort violents dans la région, ce qui pourrait compliquer la tâche des équipes d’intervention.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus