Femmes autochtones de Val d'Or

QUÉBEC — Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) annoncera vendredi si des accusations seront déposées contre les policiers visés par des allégations d’agressions sexuelles à l’endroit de femmes autochtones à Val-d’Or.

Les procureurs du DPCP ont indiqué, lundi, avoir terminé d’analyser les 37 dossiers transmis par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), qui a enquêté sur ces allégations.

La plupart des faits allégués concernent des policiers de la Sûreté du Québec de Val-d’Or, en Abitibi-Témiscamingue, ville où le DPCP tiendra un point de presse vendredi.

Les plaignantes seront avisées au préalable de la décision quant à leur dossier.

Les plaintes prises en compte ont été déposées et traitées avant le 4 avril dernier.

À cette date, le mandat du SPVM a été élargi afin que celui-ci enquête sur toute allégation d’agression sexuelle contre des Autochtones commise où que ce soit au Québec par des agents d’un autre corps policier que lui-même.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus