MONTRÉAL — La police militaire enquête sur une agression sexuelle alléguée qui se serait produite le week-end dernier dans une école de recrues située à Saint-Jean-sur-Richelieu, au sud de Montréal.

Le porte-parole Jean-Marc Mercier a indiqué lundi qu’un suspect avait été arrêté puis libéré après avoir fait une déclaration aux agents de la police militaire.

Les faits allégués se seraient produits à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC) située sur le site de la Garnison Saint-Jean, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

La police militaire — qui a ses quartiers généraux à la base militaire de Valcartier — est chargée de l’enquête, a affirmé M. Mercier.

Ce dernier n’a toutefois pas voulu révéler l’identité du suspect ni le nombre de cas présumés d’agressions sexuelles.

L’ELFRC est l’endroit où les nouvelles recrues des Forces armées canadiennes reçoivent leur formation de base.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus