Michael MacDonald Michael MacDonald / La Presse Canadienne

HALIFAX — La «veuve noire de l’internet», qui a déjà tué ou empoisonné ses conjoints, a obtenu une semaine de plus avant de présenter à la cour ses arguments dans le but d’assouplir les conditions de sa remise en liberté.

Melissa Ann Shepard, aujourd’hui âgée de 81 ans, devait signer le 31 octobre son engagement à ne pas troubler l’ordre public, qui prévoit toute une série de conditions à respecter pendant une période de deux ans.

L’une de ces conditions obligerait Mme Shepard à se rendre dans un poste de police une fois par semaine. Or, l’octogénaire souhaite convaincre le tribunal que cette condition sera difficile à respecter à cause d’un problème de mobilité.

La dame s’est souvent présentée au tribunal en fauteuil roulant.

Son avocat a indiqué au tribunal, mardi matin à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, qu’il lui fallait plus de temps pour étoffer la requête avec un témoin expert. Les parties reviendront donc en cour le 23 novembre et la Couronne espère que Mme Shepard signera cette fois son engagement à ne pas troubler l’ordre public.

En vertu des conditions de libération proposées par la Couronne, Mme Shepard devait prévenir la police de toute nouvelle liaison potentielle avec un homme et de tout changement dans son apparence physique.

Melissa Ann Shepard a été libérée de prison en mars dernier après avoir purgé la totalité de sa peine de près de trois ans, pour avoir versé des tranquillisants dans le café de son tout nouveau mari en 2012. Vingt ans plus tôt, en 1991, elle avait été reconnue coupable d’homicide pour avoir roulé à deux reprises en voiture sur son conjoint, complètement drogué, sur une route de campagne près de Halifax. Elle avait alors purgé deux ans d’une peine de six ans de prison.

En août dernier, Mme Shepard a plaidé non coupable à une accusation de non-respect des conditions, parce qu’elle aurait utilisé un ordinateur à la bibliothèque municipale. Cette affaire doit être entendue par la cour le 1er février prochain.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus