Archives TC Media Poste de police de la MRC de la Vallée-de-l’Or

Suspendus après la diffusion du reportage d’Enquête de Radio-Canada il y a plus d’un an, les six policiers de Val-d’Or ne verront aucune accusation portée contre eux.

C’est ce que rapportent La Presse et le Journal de Montréal mardi. Le reportage avait dénoncé, en octobre 2015, la violence et les agressions sexuelles commises par des policiers de la Sûreté du Québec sur des femmes autochtones.

Les six policiers de Val-d’Or auraient été rencontrés mardi martin par les procureurs du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). Ce dernier avait ouvert 37 dossiers, avant le 4 avril 2016.

Dans la foulée du reportage, le ministère de la Sécurité publique avait demandé au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) d’enquêter sur les allégations d’abus de policiers envers les femmes autochtones.

Le DPCP sera à Val-d’Or ce vendredi pour expliquer ses motifs lors d’une conférence de presse. Le Journal de Montréal rapporte que, selon ses sources, les témoignages contradictoires et la perte de mémoire de plusieurs présumées victimes feraient en sorte que le DPCP ne juge pas avoir des preuves assez solides pour accuser les policiers.

Ni la SQ, ni le Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or n’ont voulu commenter le dossier. Ce dernier réagira lors de la conférence de presse, vendredi.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus