Archives/TC Media

Le ministre de la Santé essaie de gagner du temps en organisant un Forum sur les meilleures pratiques en CHSLD, qui débute jeudi, ont dénoncé mercredi trois regroupements syndicaux du secteur de la santé.

La Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) et la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) ont affirmé que les meilleures pratiques sont déjà connues et qu’il faut les mettre en place immédiatement, accompagnées d’un réinvestissement dans le réseau des CHSLD.

Se tenant au Palais des congrès de Montréal jeudi et vendredi, ce forum fait partie d’une démarche visant à «améliorer l’organisation des soins et des services offerts aux aînés» annoncée le 19 septembre. Cette démarche inclus aussi des visites des CHSLD les plus performants, de la concertation avec des partenaires et l’élaboration d’orientations pour l’implantation de bonnes pratiques dans le réseau.

Mais la FIQ, qui représente principalement des infirmières, souligne qu’une commission parlementaire de 32 députés a déjà examiné les conditions de vie dans les CHSLD et a publié un rapport en juin 2016. Le rapport comptait une vingtaine de recommandations, notamment de revoir les ratios entre membres du personnel et patients, d’améliorer les repas servis et de valoriser le travail des préposés aux bénéficiaires.

«On ne comprend pas pourquoi Gaétan Barrette n’est pas déjà à pied d’œuvre pour mettre en application ces recommandations», a lancé Mme Laurent, lors d’un point de presse qu’elle a tenu en matinée.

Les trois organisations ont déploré les conditions de vie des aînés dans plusieurs CHSLD. «On parle de dénutrition, de plaies de lit, de champignons, de culottes d’incontinence qui ne sont pas changées assez régulièrement», a rapporté Mme Laurent.

«Nos membres en ont assez de devoir nourrir les personnes âgées en cinq minutes ou de ne pas être en mesure d’offrir des soins spirituels aux résidents en fin de vie.» – Carolle Dubé, présidente de l’APTS, qui représente notamment des techniciens en loisirs, des nutritionnistes et des intervenants en soins spirituels. Son organisation a qualifié le forum de «stratégie de relations publiques».

«La charge de travail des préposés aux bénéficiaires augmente, leur taux d’absentéisme et d’accidents est à la hausse», a pour sa part indiqué Guy Laurion, vice-président de la FSSS-CSN, qui représente de nombreux préposés aux bénéficiaires en CHSLD.

Appelé à réagir, le ministre de la Santé Gaétan Barrette s’est contenté, par le biais de son attachée de presse, de rappeler que ce forum servirait à trouver des solutions à mettre en place dans l’ensemble des CHSLD.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus