Archives Métro

OTTAWA — Un autre membre des Forces armées canadiennes (FAC) a été accusé d’agression sexuelle cette semaine.

L’élève officier Oscar Morgado aurait agressé sa victime au Centre d’instruction des cadets de Cold Lake, en Alberta, au mois de juillet.

Le Service national des enquêtes des FAC affirme que l’incident n’a pas impliqué de cadets fréquentant la base militaire albertaine.

Oscar Morgado, qui est étudiant au Collège militaire royal du Canada à Kingston, en Ontario, a été accusé, mardi, d’agression sexuelle et d’ivresse en vertu de la Loi sur la défense nationale.

Un procès en cour martiale pourrait être tenu, mais aucune date n’a été fixée.

Le commandant du Service national des enquêtes, Francis Bolduc, a déclaré dans un communiqué que face à des dénonciations, l’armée tente toujours d’«établir les faits, mener les enquêtes voulues, analyser les preuves et, s’il y a lieu, porter les accusations appropriées».

Mardi, une accusation d’agression sexuelle avait été portée contre un autre membre des FAC, soit le matelot de la Réserve navale Andres Florian-Rodriguez.

Deux autres militaires, de la base militaire Gagetown, au Nouveau-Brunswick, avaient été accusés d’infractions de nature sexuelle la semaine dernière. L’un aurait accédé à de la pornographie juvénile alors qu’il était en service, et l’autre aurait agressé sexuellement une collègue.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus