Archives TC Media Un cougar aurait été aperçu par des agriculteurs à Saint-Jacques-le-Mineur. Selon Jacques Nadeau du ministère de la Faune, il n'existe aucune preuve scientifique de la présence de cet animal au Québec.

Un cougar aurait été aperçu dans les champs par des agriculteurs, entre l’autoroute 15 et le rang Saint-André, à Saint-Jacques-le-Mineur. Il aurait été vu hier à la brunante et encore aujourd’hui.

«On l’a vu vers midi, aujourd’hui», raconte Michel Beaudin, un agriculteur.

Son employé, Gaétan Lestage, l’aurait aperçu alors qu’il ne se trouvait qu’à une centaine de mètres de lui.

«Ça fait 35 ans que j’habite ici et c’est la première fois que j’entends parler de ça», souligne Martin Beaudin, un autre agriculteur qui a communiqué avec le Coup d’œil pour partager la nouvelle. Il n’a pas vu la bête lui-même.

Impossible?
Si l’on en croit Jacques Nadeau, porte-parole du ministère de la Faune, il est hautement improbable, voire impossible qu’un cougar ait été aperçu dans la région puisqu’il n’existe aucune preuve scientifique de leur présence dans la province.

«Ça arrive entre six et dix fois par année que des gens appellent pour dire qu’ils ont vu un cougar, mais chaque fois ils n’ont que des photos floues ou ils observent des traces qui ne prouvent rien, explique M. Nadeau. Nous n’avons aucun début de commencement de preuve de leur présence au Québec.»

M. Nadeau explique que ce pourrait être un lynx, mais sa queue est plus courte et l’animal est plus trapu qu’un cougar. «Cet animal ne vit pas au Québec et si oui, nous n’avons aucune preuve de cela», conclut-il.

Si des témoins observent l’animal en question, nous les invitons à le prendre en photo et à les faire parvenir au journaliste du Coup d’œil à l’adresse marc-andre.couillard@tc.tc. 

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus