OTTAWA — Une mosquée et une église d’Ottawa ont été couvertes de swastikas et d’autres graffitis dans la nuit de jeudi à vendredi, alors que la capitale est aux prises avec une vague de vandalisme à caractère haineux.

Ces attaques contre la mosquée de l’Association musulmane d’Ottawa et la Parkdale United Church, qui est dotée d’un pasteur noir, ont été vivement dénoncées sur la colline du Parlement.

Le député libéral Ken Hardie affirme que le nombre, de même que la sévérité, de ces gestes haineux à l’endroit de minorités soulèvent plusieurs inquiétudes.

Son collègue conservateur Pierre Poilievre a renchéri que les citoyens d’Ottawa restent unis contre le racisme et l’antisémitisme.

Deux synagogues et la résidence d’un guide religieux juif ont elles aussi fait l’objet de vandalisme plus tôt cette semaine.

Le Conseil national des musulmans canadiens a à son tour dénoncé cette série d’attaques.

«Ces gestes haineux sont dégoûtants», a déploré son directeur général, Ihsaan Gardee.

«En tant que Canadiens, nous restons unis contre toute forme de haine qui cherche à insuffler la peur au sein de nos communautés. Nous restons fiers de nos communautés inclusives et continuerons à nous faire entendre d’une seule voix pour dénoncer ceux dont les gestes sont fondés sur leur ignorance et leurs préjugés», a-t-il ajouté.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus